nina & milo

Love ★ Play ★ Live

New York avec bébé ♥ part 2 (rediff)

7 Commentaires

DSC_2231.JPG

Même si j’ai un peu exagéré en préparations (je m’en rends compte seulement après, j’étais ‘un peu’ parano… ^^), je suis quand même contente d’avoir fait 2-3 trucs avant de partir qui m’ont bien facilité la tâche sur place.

Voici donc ce que je vous conseille de préparer/repérer/prévoir avant le départ…

Toujours en se focalisant sur le plus important: dormir/manger/se déplacer.

Un peu de tracas mais qui vous facilitera bien la vie sur place!

Et puis je vous ai prémâché le travail, donc vous n’avez presque plus rien à faire!

Le Logement:

Afin de choisir au mieux votre point de chute, posez-vous les bonnes questions et sachez ce qui est important pour vous.

Un appart ou un hôtel? De l’intimité? de la place? du confort? tout ça n’est rien à côté de l’aspect ESSENTIEL de: la bonne situation. A moins de rester plus d’une semaine, n’allez pas vous perdre dans un appart à Brooklyn afin d’éviter un maximum les longs trajets pour rejoindre vos points de visite. Privilégiez obligatoirement une bonne localisation de votre point de chute, au cas où vous seriez forcés de rentrer pour une sieste, un change, un oubli, et ne fut-ce que pour gagner le temps des transports le matin et le soir, vu que vous allez déjà rentrer assez tôt comme ça ;-)

On a longtemps hésité à louer un appart à des particuliers. Il y en a vraiment des supers sur airbnb.com ou sur www.housetrip.fr et pour pas cher du tout. Mais pour un premier grand déplacement avec bébé, qui plus est dans une ville inconnue, on n’a pas osé prendre le risque de tomber sur des foireux, des crados, des arnaqueurs… On a finalement opté pour la sécurité et le confort d’un hôtel, mais après coup, ce n’était peut-être pas la meilleure option. Une deuxième chambre ou un salon séparé aurait été bienvenu pour pouvoir coucher bébé sans que notre journée s’arrête à 19h.

D’un autre côté, on n’a pas eu à s’inquiéter du lit bébé, du nettoyage, du linge, etc… et on a pu bénéficier des bons conseils des concierges et du service taxi.

Le Lit de Bébé:

Perso, j’avais acheté un lit pop-up exprès pour le voyage, ne sachant pas d’avance où nous allions loger.

Super pratique, ça ne prend presque pas de place dans la tout-de-même-d’office-grande-valise-de-bébé et au moins on était tranquilles. En appart, c’est très rare d’en avoir et j’avais lu que certains hôtel facturent le lit bébé à 20$ la nuit! Ce qui vous fait vite 2x le prix d’un lit de voyage..

Après étude de marché, le lit pop-up Eveil & Jeux était le plus intéressant. Après réductions (première commande et promotion ponctuelle si mes souvenirs sont bons), le lit revenait à 69 EUR. Celui-ci fait aussi tente solaire et a des voiles anti-moustiques. Pratique si on décide de faire des nuits à la belle étoile en Polynésie, un jour… ^^

303334-1.jpg

Autre bon conseil qui m’avait été donné par une New Yorkaise sur www.housetrip.fr, si vous louez un appart, c’est qu’il y a des magasins de location de matériel bébé un peu partout à NY.

Exemples:

http://www.babysaway.com

http://rent-baby-equipment.com/

Ne pas hésiter à y réserver un lit, une chaise, un chauffe-biberons, etc. Ca peut se réserver en ligne avant de partir et ils livrent souvent quand vous voulez! Ce conseil peut valoir aussi pour louer une poussette ou un siège auto sur place! Pensez-y!

La Poussette:

DSC_1220.JPG

Le truc le plus important ou presque, selon moi, c’est de prévoir une poussette canne la plus légère et compacte possible et surtout: pliable très facilement. J’insiste! Voyez le point ‘le taxi’ plus bas ;-)

Comme je devais en acheter une, j’ai hésité à un moment à l’acheter là-bas (30% moins chère pour les MacLaren par exemple!) et à faire le vol en écharpe porte-bébé. Je ne l’ai finalement pas fait, mais j’aurais pu, c’était tout à fait faisable! Pour autant que votre vol n’ait pas des heures de retard et que vous passez la douane assez rapidement aux US… Vous n’aurez qu’à aller acheter votre ‘stroller’ dès votre première sortie. Vous pouvez même la réserver directement par internet chez Toys’R’Us et la récupérer dans le magasin de votre choix, le plus proche de votre point de chute.

Pour info, il y en a un énorme sur Times Square, et qui est ouvert le dimanche ;-)

Sur Internet: visitez la partie Babies’R’Us du site www.toysrus.com.

Le Taxi:

Perso, je me suis cassée la tête pendant des semaines pour être sûre de trouver des taxis avec des sièges enfants dedans. Rescapés d’un accident de voiture, on ne plaisante pas avec la sécurité chez nous, surtout quand il s’agit de notre prunelle!

Résultat de mes investigations: il y a moyen de réserver un taxi avec siège adapté à l’âge de l’enfant sur YellowCabNYC.com, mais il faut le faire en ligne.

Sauf qu’il faut n° de téléphone aux USA pour réserver. Pour faire court: leur service client étant ce qu’il est… tu te démerdes.

IMAG1281.jpg

Finalement, c’était tellement compliqué que j’ai décidé de voir sur place et de réserver une fois à l’aéroport.

Et bien évidemment, une fois sur place, tu ne fais pas la difficile, t’as un taxi devant toi, tu le prends, point. Surtout quand t’es crevée du vol, que t’as 15 sacs, un bébé affamé ou à moitié endormi dans les bras, que tu transpires avec tes 3 couches de pulls et de vestes (car tu viens de l’hiver belge et tu te retrouves en plein mois de novembre sous un soleil radieux et 20°!), et que 36 personnes derrière toi rêvent de te voler ton taxi :D

Tous les taxis n’acceptent pas de prendre les bébés sans siège, mais personne n’a de siège bébé… Donc ça dépend un peu.

Et c’est ici que la poussette qui se plie VITE vous sauvera des fois. Si tu la plies plus vite que ton ombre, ça laisse pas trop le choix au taximan. Que si tu mets 3h à tout désinstaller, certains se barrent car ils ne veulent pas te prendre.

Sinon, à part pour la route de et vers l’aéroport, je n’ai pas vraiment stressé. Il y a tellement d’embouteillages et de feux tout le temps que le taxi n’a jamais le temps de rouler vraiment très vite, donc… Puis ils sont rarement très fougueux les conducteurs. C’est souvent des Pakis qui roulent pépères :-)

La Babysitter:

Mon plus gros souci avant de partir: trouver quelqu’un pour garder Nina Rose un soir ou deux, histoire de profiter de la ville ‘by night’ et surtout ‘en amoureux’!

J’ai tout exploré:

– Le bouche à oreille: trouver des amis qui ont une soeur, un parent, une connaissance sur place en qui on pouvait avoir confiance. Ca n’a rien donné.

– Le service de babysitters de l’hôtel. Ce type de service est proposé par le plus grand nombre de bons hôtels de la ville. Simple et assez rapide, je pense. Mais j’avais l’impression de ne pas trop savoir d’où venait la fille…

– Les services spécialisés de babysitter*, qui ont l’air tellement strictes dans leur recrutement que je m’attendais à voir débarquer une Mrs Doubtfire doublée d’une Super Nanny. Les tarifs sont un peu chers, mais au final, c’est eux que j’aurais choisi.

Je dis ‘j’aurais’, car une fois sur place, j’ai été prise d’angoisses! Laisser ma fille à une totale inconnue dans une ville inconnue… J’ai pas pu m’y résoudre! Je regarde trop ‘New York, Unité Spéciale’ ;-)

Et vous, vous l’auriez fait?

(*Je ne retrouve plus le nom, si quelqu’un pouvait me renseigner, ce serait top!)

Le Lait:

Pour les repas de ma fille, j’ai longuement hésité, puis j’ai décidé d’aller au plus simple. Pas question d’emporter une boîte de lait en poudre, sans savoir si on allait pouvoir chauffer l’eau pour le préparer matin et soir. J’ai donc vite pensé à une autre piste… A son âge (10 mois), elle peut déjà prendre certains laits tout prêts. Je me suis donc mise à la recherche d’un équivalant américain au lait de ma fille.

J’en ai trouvé un qui avait l’air bien, bon pour son âge, et tout et tout. Quelques recherches plus tard, j’étais persuadée que c’était le bon lait pour elle.

J’avais repéré que cette marque de lait faisait des petites bouteilles toutes prêtes de 8 oz (= 250 ml, à peu de choses près), et se vendait chez Toys’R’Us. Je m’y suis rendue me premier jour faire le plein pour le séjour.

J’avais bien sûr emporté dans les bagages de quoi tenir 2-3 jours au cas où je le trouvais pas tout de suite, mais ça n’a pas été le cas.

Vous pouvez également réservez vos courses en ligne pour un retrait ‘in-store’, pour des courses rapides, ou même vous faire livrer à l’hôtel, why not?

ATTENTION, j’ai pris la liberté de ce choix car:

1. ma fille était déjà en âge de boire ces laits tout faits,

2. elle n’a aucun souci particulier de reflux, d’allergies, etc.

3. elle avait déjà testé 2 laits de ce type ici (Nestlé et Candia) et tout se passait très bien,

4. les Américains sont les psychopathes de la bouffe et du bébé, c’est à peu près leurs 2 spécialités, donc j’en ai déduit je n’avais aucun souci à me faire.

Ne faites pas comme moi si votre bébé est trop petit, il ne supporte pas certains laits, vous ne le sentez pas, vous partez en Angola ou au Tadjikistan, bref… voilà quoi, soyez prudente quand même!

Pour info, le lait que j’avais choisi:

pTRU1-5341393dt.jpg

Les Petits Pots:

Idem que pour le lait, j’avais emporté de quoi tenir 2-3 jours, mais je savais que j’en trouverais assez facilement.

Le premier jour, j’ai dévalisé le rayon petits pots du Toys’R’us: ils ont plein de goûts bizarres (mint-peas-veal, curry-corn-chicken,…) et des machins spéciaux: des biscuits rigolos et des packagings sympas!

Par contre, ils sont souvent à tendance bio ou veggie. Ne vous attendez pas à trouver mille sortes de combinaisons patate ou riz + légumes + viande. C’est souvent deux légumes ou pas de viande ou fruits + légumes… Ca n’a pas perturbé Nina Rose, heureusement, et elle s’est délectée de chaque préparation, même la plus douteuse. (Je vous rassure, je goûtais avant, et franchement, c’était jamais aussi dégueux que certains de nos pots!)

On prenait le plus souvent les marques Gerber, Plum, Ella’s Kitchen ou Earth’s Best.
pTRU1-12470543dt.jpgpTRU1-12731037enh-z6.jpgpTRU1-8094063dt.jpg

Juste que les emballages sont beaucoup plus petits que les 200g de chez nous, donc il faut en prévoir plus.

Et la grande passion de ma fille, c’était les berlingots, THE découverte américaine pour elle!

Une fois à l’aise, j’achetais ses repas au fur et à mesure de nos promenades dans les drugstores qu’on trouve à quasi tous les blocks! DuaneReade, 7 eleven,

http://www.duanereade.com/

http://www.7-eleven.com/

Voilà voilààààà…

C’est drôle et intéressant de relire ça deux ans après notre voyage et avec un bébé de plus. Tellement de choses qui me stressaient (et qui stressent probablement encore tous les ‘primis’) et que je ferais si différemment si je repartais! Quoiqu’il en soit, je nre regrette aucun choix, donc vous pouvez y aller les yeux fermés pour les conseils! ;) 

Et n’oubliez pas, if you like me, follow me:

Page Facebook ♥ Twitter ♥ Instagram

Publicités

7 réflexions sur “New York avec bébé ♥ part 2 (rediff)

  1. Merci pour ce super article, en effet partir avec un enfant, dans une grande ville comme New-York peux s’avérer un peu compliqué !
    Vous fournissez de très bon conseils ! (trouver un taxi pour son bébé doit en effet être un peu complexe !)
    Vous ne m’avez pas décourager à partir avec mon petit quand le jour viendra ahha ;)
    Toy’srus et Eveil&Jeux propose de très bon produits pour les enfants et parfois en promotion pour la rentrée !

  2. Bonjour,

    Cela fait quelques semaines que je cherche des blogs dans ce style et je suis heureuse de vous avoir trouvé ! Je pars du 4 au 11 septembre avec mon mari et mon fils de 8 mois …et j’ai un milliard de questions surtout a propos du décalage horaire ! Comment dois je procédé …est ce que je dois de suite le mettre au rythme de new york dans l’avion ? Et le retour ? Il y a des  » chances  » qu’à 3h du matin il soit en pleine forme ….des conseils pour réussir au mieux le retour a son rythme habituel ?
    Merci d’avance !!!

    • Bonjour Anna!

      Ravie de pouvoir vous aider.
      De mon expérience, je referai presque pareil que quand j’étais partie;
      Vol aller de jour, départ vers 10h, on fait comme une journée normale, mais plus longue: dodos, repas dans l’avion comme d’hab. Arrivée là-bas (hôtel, heure locale +/- 15h), on a donné un 2ème gouter au lieu du repas du soir pour prolonger un peu la journée et on pensait la coucher vers 18h heure locale. ça aurait pu marcher sauf qu’on a attendu un chouilla trop longtemps et que du coup elle était trop naze pour s’endormir et a hurlé une bonne partie de la soirée/nuit. = HORREUR et mon petit coeur en mille morceaux…

      Le lendemain elle s’est réveillée super tôt (5h) mais s’est rendormie après une heure pour une looongue sieste.
      Au final, on est sortis vers 10h de la chambre et on a commencé le nouveau rythme presque comme si de rien était. Le lendemain elle s’est réveillée encore une fois à 5-6h mais après c’était fini.

      Au retour, vol de nuit: elle a dormi les 8h de vol comme une petite nuit, et le lendemain, arrivée ici à 7h du mat on a recommencé une journée normale mais avec siestes plus longues car nuit écourtée: zéro problème.

      Vraiment, il faut essayer de suivre leur rythme. Ca freine un peu, mais si on force, ils nous le font payer… Le seul soir où on a voulu faire un resto ‘plus tard’ (lire: 19h au resto), elle a hurlé à partir de 20h… elle était naze de sa journée la pauvre…

      Mais aussi, chaque enfant est différent. La mienne est réglée comme une horloge et a besoin de ses repères. D’autres enfants feront la bringue toute la nuit sans souci mais resteront peut-être décalés tout le séjour…? Faudrait voir si d’autres l’ont vécu… Je serais curieuses de connaître leur avis/version.

      En tout cas, bon voyage, ça sera magique quoiqu’il en soit!!!

      ;-)

      • Merci beaucoup pour votre réponse et c’est vrai que chaque enfant est différent mais ça rassure quand même d’avoir votre expérience !

        C’est un casse tête chinois pour l’organisation des repas !

        Nous allons decoler a 9h ..sachant que son premier biberon sera a 7h je pensais lui redonner un biberon a 12h dans l’avion (normalement en france ça aurait été la purée ) et en arrivant a new york heure locale 12h je pensais lui donner la purée , abandonner le goûter de 16h et lui donner le dernier biberon a 18h qu’il prend normalement a 20h en France pour un coucher vers 21h30

      • En France …mais 18h a new york ça nous fait du minuit en France mon pauvre bb ça me fait mal au cœur pour lui parce qu’il va vraiment être kO !

        Voilà je suis surexcitée de partir mais quand je commence a penser a son rythme ça me déprime :-(

      • Tout ira bien. Il faut leur faire confiance à ces petits bouts, ils sont plein de ressources!
        Si vraiment ça ne va pas, laissez-le dormir et puis voilà…

        Juste encore une chose à laquelle je n’avais pas pensé: impossbile de réchauffer quoique ce soit dans l’avion… Quand j’ai demandé, on m’a filé un sac a vomi rempli d’eau bouillante… hum, super pratique ;-)
        Ma fille buvait déjà du lait pas réchauffé, là elle a appris à manger des petits pots froids. Et c’est passé sans souci!

        Allez allez, ça ira!

        Bon voyage!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s